cmc logo
englishdividerfrancais
cmc audiogallery
FirstsContextsInterviewsAward WinnersElectronic Frontiers
Electronic Frontiers
Concerto pour Ondes-Martenot

Concerto pour Ondes-Martenot

L'OEUVRE

Le Concerto pour ondes Martenot , en quatre mouvements, est dédié à Jean Laurendeau, qui créa l'uvre à Paris en septembre 1995, accompagné par l'Orchestre National de France, sous la direction de Charles Dutoit. Cette uvre est relativement unique en ce sens qu'elle traite les ondes Martenot comme un instrument virtuose solo, alors qu'il sert normalement à apporter de la couleur à l'orchestration. Compte tenu que ce sont des compositeurs liés au Conservatoire de Paris qui ont fait la promotion de cet instrument, il n'est pas surprenant que Jacques Hétu y ait eu recours dans une oeuvre d'envergure. Hétu a étudié l'analyse au Conservatoire de Paris avec Olivier Messiaen en 1962-1963.

Conçu et construit en France en 1928 par Maurice Martenot, les ondes Martenot sont un instrument à clavier pourvu de caractéristiques inhabituelles, dont un anneau attaché à un ruban et que l'on peut tirer pour produire des portamentos et d'autre distorsions de hauteurs, un levier situé sous le clavier et qui contrôle le timbre, ainsi qu'un dispositif pour contrôler le volume sonore, à gauche du clavier. Les ondes Martenot ont été le premier instrument électronique adopté par les compositeurs, et le seul de cette génération que les orchestres utilisent encore aujourd'hui.

En 1948, la Montréalaise Andrée Desautels entrait au Conservatoire de Paris pour y étudier l'instrument avec son inventeur. En 1950, Desautels invitait la sur de Martenot, Ginette, à donner un récital d'ondes Martenot à Radio-Canada, à Montréal. Il s'agissait de la première fois que l'instrument était joué au Canada. Plus d'une douzaine de compositeurs canadiens ont écritdes uvres importantes pour ondes Martenot, sans compter Claude Champagne ( Altitude , 1959) et Gilles Tremblay ( Cantique de durées , 1960). Le Concerto pour ondes Martenot de Jacques Hétu est l'une des pièces canadiennes les plus récentes écrites pour cet instrument.

Le compositeur

Jacques Hétu est né à Trois-Rivières, en 1938. Il est entré au Conservatoire de Montréal en 1956 et y a étudié la composition avec Clermont Pépin. Il a terminé ses études au Conservatoire en 1961 et, la même année, il gagnait le prix de composition du Festival du Québec, le prestigieux Prix d'Europe de même qu'un prix du Conseil des Arts du Canada. De 1961 à 1963, il fut l'élève d'Henri Dutilleux à l'École Normale de Musique de Paris, et il suivit le cours d'analyse d'Olivier Messiaen au Conservatoire de Paris.

Hétu donne préséance à la poésie, à l'émotion et à la cohérence du discours. Il est sensible aux aspects plastiques du son tout comme à la rigueur structurelle de ses contemporains. Dans le cadre de formes traditionnelles, il dispose les éléments dans un ordre cyclique fondé sur l'affirmation du matériau thématique, la rigueur de l'écriture et les exigences qu'impose la recherche de l'unité.


Scientist in music The Reprieve Beneath the Forest Floor Concerto pour Ondes-Martenot Riverrun

About Audio Preservation
Cette réalisation a été rendu possible en partie grâce à la contribution financière de TrustAV AV Trust Department of Canadian Heritage

Site and Digital Audio Archive Credits