cmc logo
englishdividerfrancais
cmc audiogallery
FirstsContextsInterviewsAward WinnersElectronic Frontiers
Firsts
Rose Latulippe

Rose Latulippe

L'OEUVRE

Rose Latulippe (1966), ballet en trois actes (chorégraphie de Brian Macdonald et musique de Harry Freedman), est le premier ballet canadien d'envergure. Commandé par le Royal Winnipeg Ballet pour commémorer le Centenaire du Canada, le ballet se situe en 1740 dans un village situé au bord du Saint-Laurent. Il raconte l'histoire d'une jeune fille pieuse ensorcelée par le démon, mais qui est sauvée par l'amour et la dévotion de sa famille ainsi que de son fiancé. La musique de Freedman, qui fait appel à la technique sérielle, évoque la couleur régionale au moyen de rythmes de danse et de motifs mélodiques.

Rose Latulippe fut créé le 16 août 1966 par le Royal Winnipeg Ballet au Festival de Stratford, et télédiffusé par la CBC dans le cadre de l'émission « Music Canada », le 12 avril 1967. Il s'agissait de la première émission spéciale de la CBC télédiffusée en couleur. Le ballet fut également présenté au Festival de Charlottetown du 8 au 19 août 1967, de même qu'au Royal Alexandra Theatre, à Toronto, les 25 et 26 août 1967.

LE COMPOSITEUR

Harry Freedman (1922-2005) Né en Pologne, Harry Freedman vient au Canada avec sa famille à l'âge de trois ans. Après avoir reçu une formation dans le domaine des arts visuels, il se découvre un intérêt pour le jazz qui gagne bientôt la musique classique. À 18 ans, il entreprend l'étude de la clarinette et, après avoir servi quatre ans dans l'Armée de l'air du Canada pendant la Guerre, il se rend à Toronto pour étudier le hautbois et la composition (avec John Weinzweig) au Royal Conseratory of Music. L'année suivante, il est engagé comme cor anglais au Toronto Symphony, poste qu'il occupera 24 ans, jusqu'à ce qu'il en démissionne en 1970 pour se consacrer entièrement à la composition. À l'exception de courtes périodes d'études avec Aaron Copland, Olivier Messiaen et Ernst Krenek, ses cours officiels de composition se limitent aux cinq années où il a travaillé avec John Weinzweig.

Harry Freedman était un membre fondateur du Centre de musique canadienne, de la Ligue des compositeurs canadiens et de la Guilde des compositeurs canadiens de musique de film. En 1970, il a remporté le prix Etrog (rebaptisé Genie) de la meilleure trame sonore d'un long métrage aux Canadian Film Awards. En 1984, il était nommé Officier de l'Ordre du Canada.

Harry Freedman est l'un des compositeurs canadiens les plus souvent exécutés. Son catalogue inclut plus de 200 compositions dans des genres allant de la voix en solo à la musique chorale, des symphonies aux ensembles d'instruments à cordes, à vent ou de cuivres, du théâtre à la danse et du cinéma à la télévision. Freedman fait partie de la poignée de compositeurs qui ont vécu uniquement de leur plume. Sa vaste expérience dans toutes les disciplines de la musique lui a permis de composer dans un éventail de langages musicaux, qui ont tous contribué à forger un style facilement reconnaissable.


Rose Latulippe Colas et Colinette Centre Elan Atlantic Suite Cain

About Audio Preservation
Cette réalisation a été rendu possible en partie grâce à la contribution financière de TrustAV AV Trust Department of Canadian Heritage

Site and Digital Audio Archive Credits